Et si c’était vous ?

Et si c’était vous ?

Une graine, des graines à semer comme autant d’actions, de choses que l’on fait chaque jour.
Peut-être aussi des graines, comme des gouttes d’espoirs, à entretenir, pour qu’elles ne meurent jamais.
Et vous seriez cet artisan, qui œuvre sans relâche, pour que l’impossible existe. Pour que le rêve qui vous habite soit réalisé par ses mains de maître.
Mais pour que votre rêve d’aujourd’hui existe demain, peut-être devient-il utile d’en être le jardinier, le gardien ? À quoi bon rêver s’il n’y a plus personne à qui passer commande ?…

 

En choisissant de privilégier vos artisans de quartier, VOUS êtes le trait d’union de : Le local c’est moi !

Pour symboliser ce trait d’union, c’est à dire ce fil invisible que nous souhaitons voir se développer entre les particuliers et les acteurs de l’économie locale, nous avons décider de vous offrir de quoi semer, agir et récolter chaque jour, pour votre plus grande joie.

 

Et si c’était vous, le jardinier ?

Celui par qui passent les choses. Celui qui entretien avec patience et minutie. Celui qui intervient au quotidien sur le territoire, sa terre et plus encore, sur la promesse de ce que son investissement lui rendra, immanquablement.

Et si c’était vous, l’alchimiste ?

Celui qui transforme la noirceur de ce qui nous plombe, en richesse. Et plus que ça, en promesse durable. Car ce sont ces plantes là qui vont nous nourrir. Celles tout près de vous, toutes proches de nous. Elles qui vous rendrons service au quotidien. Tout comme elles l’ont fait durant tous ces derniers jours…
Elles ont cherchés, creusés, remués milles idées. Elles se sont battues et défendues comme elles le pouvaient. Et toutes espèrent en vous.
Car vous êtes leur promesse, leur espoir. Elles l’étaient toutes pour vous, quand vous en aviez besoin.
Oui aujourd’hui, ce sont toutes ces pépites (entreprises) locales qu’il est nécessaire de préserver.

Et si c'était vous, le jardinier ?

Interdependance…

N’est ce pas sécurisant de pouvoir compter sur les artisans locaux qui peuvent se mobiliser rapidement afin de vous fournir des produits jusqu’alors importés, en rupture de stock… ?
Pourquoi commander un article à l’autre bout de la planète quand vous pouvez faire vivre un artisan local ? La démarche n’est elle pas plus valorisante ?
N’est-ce pas dans une forme de renoncement, dans le confinement, que nous avons redécouvert la valeur de ce qui compte le plus ? Le lien, fil invisible qui nous unit dans une même volonté, un même désir de encore.

Le local c’est moi !

Là où nous étions fragile…

Là où nous étions fragiles, nous avons découvert que nous pouvions être fort. Là où nous étions isolés, nous avons découvert que nous étions nombreux. Là où nous avons cru manquer, nous avons découvert la richesse du partage.
Ce que l’on donne est toujours le fruit, en germe dans la graine. Ne pas le faire, c’est accepter la perte de la récompense en ne le faisant pas. L’équilibre existe au travers de l’interdépendance.
Désormais il est nécessaire de prendre conscience de l’impact du choix de notre mode de consommation sur notre environnement physique et économique. Le temps est venu de s’entraider, de privilégier une économie circulaire. – > cette partie a insérer a droite du coeur après interdépendance.

Le Garde-Temps n’est pas seulement un atelier de réparation de montres ou restauration d’horloge, mais également un lieu de réflexion, de la réparation du lien humain. Nous espérons par ce cadeau du latin catellus « petite chaine » que vous deveniez un maillon de la construction de ce nouvel avenir.

Un nouvel avenir plus responsable, en conscience afin que tout le monde s’en trouve valorisé.

En choisissant de privilégier vos artisans de quartier, VOUS êtes le trait d’union de : Le local c’est moi !

Et parce que c’est peut-être vous, nous aussi nous avons cultivé, pour vous, un peu de bonheur pour votre quotidien.

Le garde-Temps vous offre l’occasion de cultiver local, chez vous !!!

Équipe Le-Garde-Temps, Thierry Gibernon

Créer un mouvement solidaire autour des commerces de proximité

Et demain…

Demain lorsque cet épisode sera passé, quel sera le paysage économique de nos quartiers ?
C’est sur cette question que nous avons bâti cette initiative.

Mais il ne s’agit pas que d’économie. Il s’agit aussi et peut-être avant tout, d’hommes et de femmes. Des gens comme vous et moi, pris dans l’angoisse de quel sera leur demain ?
Terrible question à laquelle il est difficile de répondre.

Ce que nous savons, c’est que ce demain là, celui qui arrive, sera directement dessiné par nos attitudes et nos comportements.

 

Nous avons découvert…

Nous avons découvert que nous ne manquions de rien. Et n’est ce pas merveilleux en soit de ne plus douter de son prochain ?
Nous avons découvert que nous pouvions être créatifs.
Nous avons redécouvert que nous pouvions être généreux et à l’écoute du besoin d’autrui.
Nous avons redécouvert que nous pouvions être serviables, riches de tant de qualités qui font de nous des êtres humains.
Ce que veut dire vraiment, être un Homme.

Vous aussi vous pouvez le faire!

C’est cela que nous sollicitons…

C’est cela que nous sollicitons, cela dont le monde a besoin, dont nous avons tous besoin.

Un peu de temps et d’écoute, pour que chaque jour à venir, soit ceux que nous désirons vraiment vivre.

Plus que jamais, le monde dans lequel nous vivons a besoin de vous, de votre présence, active, dans le quotidien. Être actif dans ce moment d’immobilité c’est lutter contre l’apathie et l’indifférence

Ce que vous allez donner chaque jour, sera le fruit dans la graine.

Bien sûr…

Bien sûr il faudra de la patience, encore, après cet isolement. Mais quelle récolte pouvons nous espérer si nous ne semons pas ?

Donnez avant tout, de l’espoir à tous ceux qui se trouvent dans la difficulté et la détresse. Et ils sont partout autour de vous ces gens là. Ils sont artisans, commerçant, professions libérales, artistes… Des gens comme vous et moi, qui tous les jours, tout au long de l’année, nous offrent leurs services et leurs talents.

Aujourd’hui, nous avons décidé de soutenir notre économie locale de façon plus active. Afin de restaurer l’espoir.

 

C h a q u e   j o u r ,   f a i t es   c o m m e   n o u s .

PARTAGER ce logo « post-it » numérique et collez le sur la page, le site, la vitrine de votre commerce de quartier.
Laissez votre message, il fera sans nul doute des gens heureux.

Et vous, qui allez-vous soutenir aujourd’hui ?

Demain c’est sûr, je consomme local !

Toute l’équipe du Garde-Temps reste présente et vous remercie pour votre fidélité.

Le Garde-Temps redonne vie au marégraphe de Marseille.

Le Garde-Temps redonne vie au marégraphe de Marseille.

 

 

 

Vous ne le saviez peut-être pas.  Le marégraphe de Marseille, pièce de haute précision et d’horlogerie datant du XIXème siècle, ne fonctionne plus. Il est classé monument historique depuis 2002. Voici ci après, un peu d’histoire.

 

L’histoire du marégraphe de Marseille débute à Berlin en 1864 . Les instances européennees décident que le calcul des altitudes se fera maintenant dans chaque pays. Une altitude 0 devra être mesurée et établie pour chaque pays. La France choisit Marseille et la Méditerranée en raison de la faible amplitude des marées afin de mesurer son point d’altitude 0.

 

 

 

Mais à quoi peut bien servir ce marégraphe

 

 

 

Le marégraphe a été installé en 1883 sur la corniche de Marseille, il a pour but de marquer le point 0 d’altitude en France.  Toutes les cartes et les mesures d’altitude en France ont donc pour référence la mesure du marégraphe de Marseille. La hauteur du Mont-Blanc est de 4810 mètres, et nous le savons grâce au marégraphe. 

 

 

Vidéo de présentation du marégraphe de Marseille. “fait par Septembre en mer”


Le Garde-Temps est en charge de la réparation du mécanisme du marégraphe. 

Notre atelier d’horlogerie a l’honneur d’être en charge de la réparation de ce prestigieux et complexe mécanisme d’horlogerie. Thierry Gibernon, meilleur ouvrier de France, remettra en état ce monument historique, grâce à son savoir-faire.

C’est au sein même de notre atelier à Gardanne que chaque pièce du marégraphe sera réparée. 


Nous mettons notre savoir et notre cœur à l’ouvrage pour permettre au patrimoine de perdurer dans le temps. 

Bientôt, le marégraphe de Marseille sera opérationnel et étincelant. 

Suivez et soutenez Le Garde-Temps ainsi que l’IGN sur nos réseaux sociaux pour ce projet !

Article sur notre horlogerie

L’article sur notre horlogerie

 

C’est avec surprise que nous avons découvert le 31/01 un article sur la Tuilerie Bossy et notre atelier d’horlogerie au sein de la Provence Aix-en-Provence.

Notre Horloger a été interrogé sur sa nouvelle création, l’Aquae_f. Une horloge hors du temps. Nous partageons avec vous l’article en question.
Découvrez la Tuilerie Bossy et notre atelier d’horlogerie le Garde Temps.

Bonne lecture ! Merci à La Provence pour cet article.

Le témoignage:  L’Aquæ Femina, “une onde de douceur

L’Aquæ Femina est la dernière horloge du meilleur ouvrier de France 2000, Thierry Gibernon. Passionné par sa profession, il revient sur l’histoire de cette création (notre photo). Une pièce unique d’exception.

“L’Aquæ Femina est une création design et contemporaine inspirée de l’univers féminin et du thème de l’eau. Pour habiller cette oeuvre, j’ai décidé d’utiliser du bois massif de la famille de l’acajou. Cette structure lui permet de ne pas être dépendante d’un mur et d’être positionnée dans une pièce selon les désirs du client. Mon horloge est imaginée comme un tableau, aucun détail n’a été laissé au hasard.

Dans sa construction, on trouve un symbolisme des chiffres faisant référence au nombre d’or, à la construction des cathédrales et au nombre Pi par exemple. L’aiguille fait une ondulation représentant l’eau et la sonnerie a été voulue douce pour propager une onde accompagnant les personnes dans un voyage. Douce et apaisante, l’Aquæ Femina est silencieuse et dispose de treize jours d’autonomie.

http://www.tuileriebossy.com/

Pin It on Pinterest